Identification Inscription
Un petit clic journalier sur les publicités, cela ne vous coute rien, et ça permet de garder le site gratuit.Vous pouvez aussi faire un don: Par paypal, chéque, virement, etc... Par avance merci. Je fais don
spacer.gif (63 bytes)
Solene
13 janvier 1999 - 28 mai 2008
Décédé(e) à l'âge de 9 ans


J'avais 2 enfants, mais le 28 mai 2008 à 8h15 la vie a décidé de me reprendre ma petite fille adorée de 9 ans 1/2. Elle s'est effondrée terrassée, son petit coeur s'est arrêtée de battre et le cauchemar a commencé.
Solène était une petite fille hors du commun, ce n’est pas parce que je suis la maman que je dis ça, c’est aussi ce que pense les gens et les copains, copines qui la connaissaient. Malgré ses problèmes orthopédiques divers, elle était joyeuse, entraînait les autres à des jeux inventés car elle était pleine d’imagination. Elle avait beaucoup d’humour et tous les enfants et instituteurs l’adoraient car c’était un « ange », un don du ciel qui émerveillait mes journées depuis le mercredi 13 janvier 1999.
Elle disait ces derniers temps qu’elle avait pas de chance car elle était née un 13 à 8h13 et que c’est pour ça qu’elle était malade… Ce qu’elle ne savait pas c’est qu’elle allait avoir un malaise mortel un mercredi vers 8h13… Solène est née un mercredi matin et est décédée le même jour de la semaine… coïncidence ou pas ? Dieu seul le sait.
Nous savions depuis quelques mois que Solène avait une cardiomyopathie hypertrophique, super suivie par divers spécialistes d’un grand CHU on nous a dit que tout irait bien, qu'un traitement ou la pose d'un pace maker n'était pas indispensable pour le moment.
Pour son malheur Solène était "asymptomatique", 1 mois avant son décès nous nous sommes rendus à l'hôpital Necker voir un grand spécialiste qui nous a dit de ne pas s'inquiéter que l'on aurait le temps de voir venir si son état se dégradait.
Les médecins ne veulent pas choquer les parents, ils préfèrent donc les rassurer sachant pertinemment que le risque 0 n'existe pas.
Elle n'a pas eu "la chance" d'être en insuffisance cardiaque. Je dis "la chance" car au moins elle aurait pu être soignée. Le plus gros risque dans ce type de maladie était la mort subite, les médecins nous disaient d’appeler le Samu si jamais son cœur s’emballait afin de détecter une anomalie et d’engager un traitement, en 9 ans elle n’a jamais fait de malaise et je ne pense pas que ça allait changer.

Aujourd’hui il faut apprendre à vivre sans elle et c’est dur de trouver la force de continuer après un choc aussi violent…

Merci de m’avoir lu et je souhaite à tous et à toutes beaucoup de courage pour la vie future sans vos enfants ou vos proches perdus à jamais.
:aime: :aime:

http://solenemonange.e-monsite.com

 
Mentions legales | CGU | Page Facebook  
www.cimetiere-virtuel.fr ©2003-2020