Identifiez-vous| Inscription rapide



Hors ligne

spacer.gif (63 bytes)
Jean ( Armand ) MORICE
1 décembre 1919 - 4 juillet 1944
Décédé(e) à l'âge de 24 ans 7 mois 3 Jours
France



A notre arrière grand oncle

Jean MORICE

1919 - 1944

+ 24 ans ( fusillé par les allemands )

-------------------------------------------

Né le 1er décembre 1919 (lundi) - à minuit trente-cinq (00h35), 44 rue de Tolbiac, chez ses parents, Paris, 13e

Décédé le 4 juillet 1944 (mardi) - fusillé par les Allemands à Paris? > au stand de tir du ministère de l’Air à Paris (XVe arr.) ; employé à la SNCF ; résistant membre des FTPF , à l’âge de 24 ans

Inhumé - cimetière parisien d'Ivry sur Seine

Epoux de Mme Simone MORICE née FEYPELL ( Simone Maria Elisabeth FEYPELL, fille d'Albert FEYPELL & Marie BLUM-FEYPELL née SCHMITT )

Reconnu par sa mère le 29 juillet 1922. Paris XIII.

Légitimé par le mariage de ses parents (12-8-1922, Paris 13e)

------------------------------------------------------

MORICE Jean, Armand

Né le 1er décembre 1919 à Paris (XIIIe arr.),

fusillé le 4 juillet 1944 au stand de tir du ministère de l’Air à Paris (XVe arr.) ; employé à la SNCF ; résistant membre des FTPF.

Jean Morice était marié, le couple habitait 29 boulevard d’Ornano à Paris (XVIIIe arr.). Il participa le mercredi 29 mars 1944 avec Roger Brias, Joseph Joly, Roger Poussereau, Guy Gorget, Rémy Roussel et Bernard Le Disez au vol de huit tonnes de café à la gare des Docks de Saint-Ouen (Seine, Seine-Saint-Denis).

Ils entreposèrent leur butin dans un local 8 rue de la Main-d’Or à Paris (XIe arr.). Le 30 mars, des policiers de la police de sécurité et du renseignement de la SS (Sipo-SD) bouclèrent les lieux.

Il y eut un échange de coups de feu ; Roger Brias fut blessé. Les policiers allemands saisirent une mitraillette Sten, deux revolvers, un 6,35 mm et un 7,65 mm.

Les sept hommes comparurent le 23 juin 1944 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Tous furent condamnés à mort pour « vol qualifié avec armes et détention d’armes à feu ».

Le 4 juillet 1944, Jean Morice et ses compagnons furent passés par les armes au stand de tir du XVe arrondissement. Il fut inhumé dans le carré des corps restitués aux familles au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Après la Libération, selon une attestation, Jean Morice avait intégré les Francs-tireurs et partisans (FTP) en mars 1944 ; ce fut vraisemblablement sa première action.
Il fut reconnu par le ministère des Anciens Combattants comme « Interné Résistant ».

Sources

SOURCES : Arch. PPo., 77W 849. – DAVCC, Caen, Boîte 5 B VIII dossier 5 (Notes Thomas Pouty). – Adam Rayski, Au stand de tir. Le massacre des résistants. Paris 1942-1944, Éd. Mairie de Paris. – Mémorial GenWeb.

Daniel Grason

( source : http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article147202&id_mot=9227 )

----------------------------------------------------------

Jean Armand MORICE de Paris
1919 – 1944

+ 24 ans ( fusillé par les allemands, le 4 juillet 1944 )

( époux de Simone FEYPELL )

Paris 13e, le 3 décembre 1919

Acte de naissance n° 4428 ( né le 1er décembre 1919 )

Le premier décembre mil neuf cent dix neuf à minuit trente cinq ( 00 h 35 ), est né, au domicile de ses père et mère, rue de Tolbiac 44,

Jean Armand du sexe masculin, de Edgard Georges Armand MORICE, trente trois ans ( 33 ans ), employé de chemin de fer, qui le reconnait et de Juliette DESGRANDES vingt quatre ans ( 24 ans ), sans profession.

Dressé par nous le trois décembre mil neuf cent dix neuf à cinq heures un quart du soir, sur présentation de l’enfant et déclaration faite par le père.

En présence de Jeanne JACQUET femme LANTZ, sans profession, rue de Tolbiac 44,

et de Emilia MUMBREL ( ??) veuve BACH, sans profession, rue de Tolbiac 44, qui, lecture faite, ont signé, avec le déclarant et Nous, Louis xxxx FONDAINT ( ?) adjoint au maire du treizième arrondissement de Paris.

Morice Lantz Bach xx

Dans la marge :

- Reconnu le vingt neuf juillet mil neuf cent vingt deux ( 29 juillet 1922 ) à Paris (XIIIe arrondissement) par Juliette DESGRANGES. Le sept août mil neuf cent vingt deux. Le Maire

- 3759 Légitimé par le mariage de Edgar Georges Armand MORICE et de Juliette DESGRANGES célébré à Paris XIIIe arrondissement, le douze août mil neuf cent vingt deux ( 12 août 1922 ). [mention du ] Le seize août mil neuf cent vingt deux, le Maire

- 3909 Marié à Paris, dixième arrondissement, le vingt six juin mil neuf cent quarante et un (26 juin 1941 ), avec Simone Maria Elisabeth FEYPELL. Le quatre juillet mil neuf cent quarante et un, le Maire.

Acte reçu le 2 juillet 2016 – transcrit le 3 juillet 2016, Julien LVM

( son épouse : Simone FEYPELL, est la fille de Marie SCHMITT & d’Albert FEYPELL, son 2e mari)

(Simone est la demi-sœur de Jeanne Hélène BLUM)

Lignée :
Jean BLUM & Marie SCHMITT > Jeanne Hélène BLUM > Andrée MOUCHERE > Dominique LAVALLEE > Julien LVM

-----------------------------------------------------


Paris 10e, le 26 juin 1941

Acte de mariage n° 382 Jean Armand MORICE de Paris ( 21 ans ) & Simone Maria Elisabeth FEYPELL de Paris ( 32 ans )

[ demi sœur de Jeanne Hélène BLUM ]

Le vingt six juin mil neuf cent quarante et un, onze heures dix minutes, devant Nous ont comparu publiquement
en la maison commune :

Jean Armand MORICE, employé, né à Paris treizième arrondissement le premier décembre mil neuf cent dix neuf ( 1er décembre 1919 ), vingt-un ans ( 21 ans ), domicilié à Paris, 29 rue Château Landon,

fils de Edgar Georges Armand MORICE, employé de chemin de fer, et de Juliette DESGRANGES, sans profession, époux domiciliés à Paris, 44 rue Tolbiac, d’une part.

Et : Simone Maria Elisabeth FEYPELL, maroquinière, née à Paris onzième arrondissement le vingt trois mai mil neuf cent neuf ( 23 mai 1909 ), trente deux ans ( 32 ans ), domiciliée à Paris, 29 rue Château Landon ;

fille de François Joseph Albert FEYPELL et de Marie SCHMITT, époux décédés.

Veuve de Lucien Théophile LANTZ, d’autre part.

Les futurs époux déclarent qu’il n’a pas été fait de contrat de mariage. Jean Armand MORICE et Simone Maria Elisabeth FEYPELL ont déclaré l’un après l’autre vouloir se prendre pour époux, et Nous avons prononcé au nom de la Loi qu’ils sont unis par le mariage.

En présence de Gabriel JOYON, commerçant domicilié à Paris, 69 Avenue Suffren, et de Gaston VEZET [époux de Marguerite MOUCHERE], maroquinier, domicilié à Paris, 49 rue Château Landon, témoins majeurs, qui, lecture faite ont signé avec les époux et Nous, Georges SCHIFFERS, adjoint au Maire du dixième arrondissement de Paris, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Morice Joyon Feypell Vezet Schiffers

Acte reçu & transcrit le 27 juin 2016, Julien LAVALLEE MARAIS (arrière petit neveu de la mariée ).

Lignée : Jean BLUM 1854 - 1906 & Marie SHMITT 1867 - 1941 > Jeanne BLUM 1895 - 1984 > Andrée MOUCHERE 1924 > Dominique LAVALLEE 1958 > Julien LVM

---------------------------------------------------------


Jean Armand MORICE

1919 – 1944

24 ans

Condamné à mort / Fusillé par les allemands /
« Mort pour la France » (mention du 8 janvier 1946)

Paris, le 19 décembre 1944

Acte de « Jugement Décisionnel de décès » - Acte n° 4187

Vu la grosse à Nous remis le dix-huit décembre mil neuf cent quarante-quatre ( 18 décembre 1944 ), Nous transcrivons ici le dispositif d’un jugement rendu par le Tribunal civil de la Seine à la date du six octobre mil neuf cent quarante-quatre ( 6 octobre 1944 ),

Le Tribunal … PAR CES MOTIFS… dit et déclare que le quatre juillet mil neuf cent quarante-quatre ( 4 juillet 1944 ) à quinze heures deux minutes ( 15 h 02 ), est décédé à Paris, quinzième arrondissement ( 15e ), Jean Armand MORICE,

domicilié à Paris, dix-huitième arrondissement ( 18e ), 29, boulevard Orano,

né à Paris, treizième arrondissement ( 13e ), le premier décembre mil neuf cent dix neuf ( 1er décembre 1919 ),

Fils de Edgar Georges Armand MORICE et de Juliette DESGRANGES, son épouse

Employé,

Époux de Simone Maria Elisabeth FEYPELL.

Dit que le présent jugement tiendra lieu d’acte de décès et qu’il sera opposable aux tiers dans les termes de l’article 92, du Code Civil.

Dit que le dispositif du présent jugement sera transcrit sur les registres courants de l’état civil de la mairie du quinzième arrondissement de Paris, lieu de décès, et que mention en sera faite en marge des dits registres à la place que l’acte omis aurait dû occuper.

Transcrit le dix-neuf décembre mil neuf cent quarante-quatre ( 19 décembre 1944 ), douze heures vingt minutes, par Nous, Paul PANSU, Membre du Comité de Libération du XVe arrondissement de Paris, faisant fonction d’officier de l’état civil.

Dans la marge : MORT POUR LA France , mention du 8 janvier 1946


Acte reçu et transcrit le 8 juillet 2016 – Julien LVM ( arrière petit neveu )





 
Mentions legales | Nos partenaires | CGU | Page Facebook  
www.cimetiere-virtuel.fr ©2003-2017