Identifiez-vous| Inscription rapide


Un petit clic journalier sur les publicités, cela ne vous coute rien, et ça permet de garder le site gratuit.Vous pouvez aussi faire un don: Par paypal, chéque, virement, etc...
Par avance merci. Je fais un don.


Hors ligne

spacer.gif (63 bytes)
déposée par
MAGNUM
Le 18-01-2018

Encore une étoile dans le ciel quel honte <3


déposée par
jpp4207
Le 18-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 17-01-2018

déposée par
nathalie59
Le 17-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 16-01-2018

déposée par
nathalie59
Le 16-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 15-01-2018

déposée par
nathalie59
Le 15-01-2018

déposée par
chris F
Le 14-01-2018

déposée par
nathalie59
Le 14-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 13-01-2018

déposée par
MAGNUM
Le 12-01-2018

déposée par
gene/maman de laurent C
Le 12-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 12-01-2018

déposée par
CALOUCHE
Le 12-01-2018

emilie LORIDAN
8 juillet 1984 - 3 juillet 2016
Décédé(e) à l'âge de 31 ans 11 mois 25 Jours
France



HONTEUX !!



Drame près de Comines: Emilie Loridan (31 ans) s'est pendue chez elle, on venait de lui couper ses allocations pour sa petite fille trisomique...

J.K. et D.T.

Au bout du rouleau, fatiguée de se battre face à une administration sourde à ses appels, Emilie Loridan, 31 ans, a décidé de mettre fin à ses jours ce dimanche. Elle a évoqué de graves problèmes financiers qui continuaient de s’accumuler depuis qu’il a été décidé de lui couper ses allocations dont celle pour sa petite fille trisomique âgée de 6 ans…


C’est dans son petit appartement d’Armentières, dans le nord de la France à quelques kilomètres de Comines, qu’Émilie Loridan, 31 ans, est retrouvée morte. « Elle s’est pendue chez elle, elle était visiblement à bout et ne voyait pas trop comment s’en sortir », souligne son oncle encore sous le choc.

Depuis la naissance de sa petite Lylou, 6 ans aujourd’hui, elle a décidé de se consacrer à ce petit bout plein de vie qui demande énormément d’attention. Elle ne travaillait plus pour pouvoir s’occuper de la petite Lylou. Du coup, Émilie était au RSA (revenu de solidarité active). Jusqu’alors, elle percevait l’allocation pour enfant handicapé par la France. Mais le papa, dont elle est séparée, vit et travaille en Belgique. C’est là que la jeune maman se trouve en difficulté, cette allocation belge est désormais considérée comme un revenu. « On m’a coupé le RSA. Je suis passée de 1 125 euros d’allocations à 690. Je ne m’en sors plus du tout. En plus, ils m’ont demandé de rembourser ce que j’ai perçu au RSA depuis deux ans. C’est dingue », avait-elle confié à nos confrères de la Voix du Nord qui avaient tenté de l’aider en relatant son histoire. Une histoire qui pourrait être celles d’autres familles dans le même cas.


Face à une administration sourde et inflexible, les dettes se sont accumulées. Ne sachant plus vers qui se tourner pour s’en sortir et après avoir frappé à toutes les portes sans succès, elle a pris la décision de se donner la mort, laissant derrière elle ses deux amours : Nolan 8 ans et la petite Lylou, 6 ans qui seraient, selon l’oncle d’Emilie, hébergés chez leur papa du côté de Comines



Source : Sudinfo.be du 9 juillet 2016

déposée par
jpp4207
Le 17-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 16-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 15-01-2018

déposée par
patou52
Le 14-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 13-01-2018

déposée par
jpp4207
Le 12-01-2018

 
Mentions legales | Nos partenaires | CGU | Page Facebook  
www.cimetiere-virtuel.fr ©2003-2018